La Lunette Buissonnière,  Presse

Près de la moitié des seniors ne portent pas de lunettes adaptées à leur vue

Des chercheurs de l’Inserm, de l’Université de Bordeaux et de la Sorbonne, ont publié une étude sur la santé visuelle des personnes âgées, parue dans le Jama (Journal of the American medical association).
Cette dernière révèle que près de 40% des individus ayant plus de 78 ans portent des lunettes non adaptées à leur vue.

Au total, 707 personnes* ont été interrogées pour mettre en exergue les troubles visuels liés aux évolutions de réfractions (telles que la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme) mal ou non corrigées par des lunettes ou des lentilles.

Des conséquences délétères sur la santé

Comment expliquer de tels chiffres ? “Les raisons sont multiples, elles peuvent être liées à un fatalisme laissant penser qu’il est normal que la vue décline avec l’âge ou encore à des raisons financières persistantes malgré les aides existantes”, résume Catherine Helmer, chercheuse à l’Inserm, en charge de cette étude.
Les troubles visuels sont fréquents dans la population âgée et associés à des conséquences délétères sur la santé, notamment sur la qualité de vie et la dépendance dans les activités au quotidien.
Autre enseignement : le port de lunettes non adaptées est estimé à près de 50% chez les personnes examinées dans leur lieu de vie (parce qu’elles n’ont pas souhaité ou pas pu se déplacer au centre hospitalier) et elle est de 35 % chez les personnes avec des pathologies oculaires liées à l’âge (dégénérescence maculaire liée à l’âge, glaucome…).

Source, « acuité » 13 Novembre 2018

*Âgées de 78 ans et plus, en France